Pourboires

Assurez-vous d’avoir toujours de l’argent dans votre poche, cela vous servira à plusieurs reprises. N’oubliez pas que les salaires sont généralement très bas et que les pourboires sont un moyen de joindre les deux bouts. Parfois, les pourboires peuvent atteindre 100% des salaires !
L’idéal serait de donner souvent mais peu, raisonnablement et proportionnellement au service et à la qualité. Un bon pourboire représente environ 10 à 15% du prix du billet. Cependant, vous devez prendre en considération les salaires des employés et les traditions culturelles qui peuvent vous mettre mal à l’aise, ainsi que les serveurs, en laissant simplement ces 15%. Un exemple: vous laissez 2 à 3 dirhams pour un café et 5 à 15% pour un repas. Tout dépend de votre satisfaction, le pourboire est comme un merci pour le service rendu.

Quelle devise?

Il est préférable de laisser un pourboire en devise locale, cela vous évitera de changer, ce qui n’est pas toujours facile pour certains. À l’aéroport, prévoyez de changer l’argent et demandez des petites pièces.
Pourboires dans les hôtels et restaurants
La plupart des hôtels et restaurants n’incluent pas le prix du service dans la note, il n’est donc pas superflu de laisser des pourboires aux serveurs, aux porteurs, aux femmes de chambre, etc. Beaucoup de gens n’en donnent pas et pourtant, il est de coutume de donner un pourboire à la femme de chambre et de lui laisser des pièces de monnaie sous votre oreiller par exemple.

Excursions

Si vous souhaitez faire des excursions, il est conseillé de choisir des guides. Ici aussi, le pourboire est presque obligatoire. Pour les guides / accompagnateurs – chauffeurs et aides de toutes sortes, les montants sont indiqués par jour et par personne, même si la formule suivante est fréquemment indiquée: «les pourboires sont laissés à votre discrétion». Plus votre groupe est grand, moins vous devez donner. N’oubliez pas que votre guide gagnera environ 30% des achats que vous effectuez avec lui.

Parking

Pour se garer, contrairement à ce que pensent beaucoup d’étrangers, il ne s’agit pas de laisser un pourboire pour garder votre voiture, mais de payer le stationnement. Les gardes gèrent le parking à un prix très bas et à partir de là, chaque voiture s’y rendant doit payer un prix fixe. Celui-ci vaut environ 2 dirhams, rarement plus de 5 dirhams et 10 dirhams pour toute la nuit. Cependant, vous pouvez lui donner des pièces supplémentaires, il se fera un plaisir de laver votre voiture.

Ne vous laissez pas berner par des mendiants qui prétendent être des gardes. On vous dira également de ne pas donner d’argent aux enfants, car au lieu d’aller à l’école, ils le prennent comme travail. C’est de l’argent facile pour eux.

Soyez attentif dans les lieux cultes au Maroc

Faites attention à certains grands lieux comme la célèbre place Jemaa El Fna de Marrakech. Il y a des gens qui dansent avec des singes ou des serpents. Ils proposeront de vous mettre le singe ou le serpent sur l’épaule, vous prendront en photo et vous demanderont 10 euros car celui-ci est supérieur à 100 dirhams.

Conseil ultime: méfiez-vous des policiers peu scrupuleux (heureusement, ils ne sont pas nombreux!), Qui peuvent vous arrêter à tout moment. Ils essaieront de vous imposer une amende ou de prendre de l’argent, un «bakchich», pour laisser tomber l’affaire. Bakshish est un terme français qui désigne certaines formes de corruption.

Pourboires aux guides touristiques:

Les guides sont souvent transportés, nourris et logés, mais ne reçoivent aucun salaire, à l’exception des pourboires, à l’instar des guides touristiques.
Leurs horaires sont très larges et le travail est très fatiguant. Et contrairement à ce que certains croient: ils ne roulent pas sur l’or, quoique certains se débrouillent très bien.


Faux guides

Une fois sur place, le désir d’aller un peu plus loin dans la région est grand. Encore une fois, faites attention aux circuits que nous proposons et plus encore à certains guides qui pourraient être des suppléments faux ou inexpérimentés. Vérifiez, si possible, des informations sur le fournisseur en tant que société ou son adresse spécifique au Maroc. Certains sont simplement de faux guides qui peuvent manquer beaucoup de choses essentielles et être une perte d’argent. Privilégiez le bouche à oreille et les témoignages de votre famille, de professionnels et de sphères sympathiques, le moyen le plus sûr de ne pas vous tromper.

Chauffeurs de taxi.

Au Maroc, il existe 2 types de taxis:

Les petits taxis:

Leurs couleurs peuvent changer d’une ville à l’autre, par exemple à Casablanca, les taxis sont rouges, alors qu’à Rabat on les retrouve en rouge. Ces taxis ne servent les clients que dans la ville, ils ne peuvent pas se déplacer en dehors de la ville, la capacité maximale d’un taxi est de 4 sièges.
Vous pouvez tomber sur des taxis malhonnêtes, ceux qui n’activent pas le compteur. N’hésitez pas à lui dire de l’activer, sinon il vous facturera le double et encore plu. La loi exige en cas de refus vous devez quitter le taxi, ou non payer le taxi parce qu’il a enfreint la loi, en cas de litige appelez la police en composant le 19, la police sera sûrement de votre côté.

 

Les grands taxis:

Une grande majorité des taxis au Maroc sont blancs, ces taxis se déplacent en ville comme de petits taxis ou d’une ville à l’autre. Ils n’ont pas de compteur, le prix est déjà fixé par le Ministère des Transports et normalement affiché près du conducteur. La capacité du gros taxi est de 7 places, pour les déplacements entre les villes il vaut mieux négocier le prix du voyage.

Cet article a été rédigé par l’équipe à Dar Rbatia